Les Tableaux en C++ - Programmation Maroc

 Programmation Maroc

le chemin vers la programmation

Programmation Maroc

jeudi 28 mai 2020

Les Tableaux en C++

                               

                                           
                                                             Les  Tableaux


1) Introduction
Imaginons que dans un programme, nous avons besoin d’un grand nombre de variables, il devient difficile de donner un nom pour chaque variable.
Exemple :
Ecrire un programme  permettant de saisir quatre notes et de les afficher après avoir multiplié toutes les notes par trois.




==> La même instruction répète  cinq fois. Imaginons que  si l’on voudrait réaliser ce programme  avec 100 notes, cela devient très difficile.
==> Pour résoudre ce problème, il existe un type de données qui permet de définir plusieurs variables de même type.

2) Définition
Un tableau est une suite d’éléments de même type. Il utilise plusieurs  cases mémoire à l’aide d’un seul nom. Comme toutes les cases portent le même nom, elles se différencient par un numéro  ou un indice.
Nous pouvons représenter schématiquement un tableau nommé Note composé de cinq cases, dans la mémoire comme suit :



 

3) Tableau à une dimension
3-1) Déclaration d’un tableau statique
La déclaration d’un tableau permet d’associer à un nom d’une zone mémoire composée d’un certain nombre de cases mémoires de même type.

Syntaxe :     type     nom_tableau[taille_max] ;

Exemple :       float   Notes[40] ;

Remarques : 
==> Le premier élément d’un tableau porte l’indice  0.
==> La valeur d’un indice doit être un nombre entier.
==> La valeur d’un indice doit  être inférieure ou égale au nombre d’éléments du tableau Par exemple, avec le tableau tab[20], il est impossible d’écrire  tab[21] ou tab[26], ces expressions font référence à des éléments qui n’existe pas.
==> L’utilisation de ces éléments  se fait en suite, via le nom du tableau et son indice. Ce dernier peut être soit une valeur (tab[3]  ) , soit une variable ( tab [i] ) ou encore une expression ( tab[i+1] ).
==> Pour Faire un parcours complet sur un tableau, on utilise une boucle.

Exercice 1 
Ecrire un programme  permettant de saisir  20 notes et de les stocker dans un tableau nommé Etudiant, puis les afficher.


Exercice 2
Ecrire un programme permettant de saisir 10 notes et qui affiche la moyenne de ces notes.


Exercice 3
Ecrire un programme permettant de saisir 12 notes et qui affiche le maximum de ces notes.


Exercice 4
Ecrire un programme  qui demande à l’utilisateur de taper 10 entiers qui seront stockés dans un tableau. Le programme doit trier le tableau par ordre  croissant et doit afficher le tableau.


Exercice 5
Ecrire un programme qui range les éléments d'un tableau des entiers  de taille 10  dans l'ordre inverse. ( NB : utiliser une variable auxiliaire  s’appelle aide ).



4) Tableau à deux dimensions
Reprenons l’exemple des notes en considérant  cette fois qu’un étudiant a plusieurs notes (une note pour chaque matière). On peut simplifier des choses comme suite.


==> Les tableaux à deux dimensions se représentent comme une matrice ayant un certain nombre de lignes (première dimension) et un certain nombre de colonne (seconde dimension).

4-1) Déclaration
       Type  Nom_Tableau [nb_lignes][ nb_colonnes]  ;

Exemple :          float  Tableau[3][4] ;

Remarques:
==> L’utilisation d’une matrice  se fait via son nom  et ses indices. Ces derniers  peuvent  être soient des valeurs (tab[1][3]  ) , soient des  variables   ( tab [i][j] ) ou encore des expressions ( tab[i+1][j] ).
==> Pour Faire un parcours complet sur une matrice, on utilise deux boucles, l’une au sein de l’autre, c’est ce qu’on appelle  les boucles imbriquées. La première boucle pour parcourir les lignes tandis que la deuxième est utilisée pour parcourir les éléments de la ligne précisée par la boucle principale (la première boucle).

Exemple 1 
Ecrire un programme  permettant de saisir  les  notes  d’une classe de 30 étudiants en 5 matières.



 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire